Current track

Title

Artist

Background

Le CHU de Nantes au service de la lutte contre les défauts génétiques

Written by on 29 janvier 2019

A Nantes, Le Centre Hospitalier Universitaire a été équipé pour la lutte contre les défauts génétiques.

« Vaincre les maladies rares. » C’est la fondation créé par la société assurance Grouprama en 2000. Trente mille euros elle vient de donner à l’équipe de Stéphane Bézieau du CHU de Nantes. Au coeur de son travail? L’identification des « fautes d’orthographe » dans l’ADN. 250.000 gènes. C’est le nombre auquel se voit exposé l’équipe lors de sa recherche, parfois pour des modèles pathologiques encore inconnus:

 

Et la visibilité de l’affaire dans la politique? Sophie Dancygier, déléguée nationale de la fondation donateur, se montre optimiste :

 

 

La méconnaissance de la part des médecins, le manque de réseautage dans le domaine, les obstacles à surmonter pour obtenir des aides, c’est ce qu’elle quand même déploré lors de son discours vendredi.

Un soutien financier direct,

c’est ce que la Commission Européenne a fourni à Lakshminarayan Ranganath du Royal Liverpool University Hospital en Angleterre. Le chercheur vient de développer un traitement contre l’alcaptonurie, une maladie qui provoque le durcissement des tissus organiques. On attend les résultats positives pour que le « nitisinone » puisse être exporté dans l’Europe entière.

Tagged as

Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *