Current track

Title

Artist

Background

Une vingtaine d’associations ont déposé hier en préfecture à nantes

Written by on 29 janvier 2019

La proposition du gouvernement de loi « anti casseurs » a provoqué une vague de colère autour pays.

L’objectif: enrayer les violences lors des manifestations des Gilets jaunes.

À Nantes, une motion a été déposée hier soir en préfecture. Elle est adressée au Premier ministre.

Elles sont une vingtaine d’associations à l’avoir signé.

Elle demande le retrait de la proposition signée “Bruneau Retailleau”.

Celle-ci vise à « prévenir les violences lors des manifestations et à sanctionner leurs auteurs ».

Les signataires de la motion y voient une atteinte grave aux libertés publiques.

Pour eux, selon Ouest France «ce projet écarterait toujours plus la justice au profit de pouvoirs administratifs exorbitants».

Le projet de loi doit être examiné aujourd’hui.

Les manifestations s’observe aussi ailleurs en Europe.

En Espagne, les chauffeurs du taxi continuent la mobilisation à Madrid.

Le but? Mettre en oeuvre des régulations plus fortes sur l’usage des apps comme Cabify et Uber.

Les disputes inter-partis concernent la manière dont est géré le problème. Pour l’heure, pas de solution n’est trouvé.

Les citoyens de l’Europe continuent la bataille pour des changements sociaux.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *